NON À LA DROGUE
OUI À LA VIE

Une association de prévention sur les dangers de la drogue.

Qui sommes-nous ?

Créée en 1991, à l’initiative de l’acteur Xavier Deluc, cette campagne d’information fournit aux parents, éducateurs, jeunes et à tout un chacun l’arme la plus puissante : la connaissance.

L’association « Non à la drogue, Oui à la vie » publie des livrets d’information sur les drogues les plus courantes. Chaque semaine les bénévoles tiennent des stands d’information et vont à la rencontre de la population afin d’informer et de prévenir sur les dangers des drogues. Ils y recueillent des témoignages poignants de famille confronté à ce fléau et font des conférences dans des établissements privés, associations et autres structures.

À ce jour, des dizaines de milliers de personnes ont fait le choix de ne jamais prendre de drogue et deviennent « Ambassadeur pour une France sans drogue ».

Des groupes existent sur Paris, Lyon, Marseille, Avignon, Nice, mais aussi Bordeaux, Toulouse, Clermont-Ferrand, St Etienne, ou encore Angers, Belfort, la Bretagne et la Guadeloupe.

Au cours de ces dernières années, nos bénévoles ont distribué des millions de brochures d’information, unissant leurs efforts à ceux d’autres associations concernées par le problème de la drogue et de ses effets désastreux sur notre jeunesse.

Un enfant, adolescent ou personne informée correctement fera son choix, de se droguer ou pas, en toute connaissance de cause.


Comme disait Stephen Hawking :

« Le premier ennemi de la connaissance n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance. »

Que doit-on savoir sur le cannabis ?

Nouveau livret​ : ​la vérité sur les drogues de synthèse

Les drogues de synthèse sont créées en utilisant des substances chimiques synthétiques plutôt que des ingrédients naturels.

Un certain nombre de drogues de synthèse présentes sur le marché, comme l’ecstasy, le LSD et les méthamphétamines, sont décrites dans d’autres livrets de la série La vérité sur la drogue. Ce livret présente les faits à propos du « cannabis synthétique » (Spice ou K2), comme on l’appelle parfois, des « stimulants synthétiques » (sels de bain) et d’une drogue connue sous le nom de « N-Bomb ». Ce sont des drogues de synthèse connues sous le nom de « designer drugs » (drogues sur mesure).

Pour comprendre ce que sont le Spice ou K2 et les sels de bain, et comment ils en sont venus à exister, vous devez savoir ce qu’est une « drogue sur mesure »​. C'e​​st une version légèrement modifiée et synthétique (réalisée chimiquement) d’une drogue illicite. Elle a été modifiée pour éviter d’être déclarée illicite. C’est essentiellement une expérience réalisée par un chimiste pour créer une nouvelle drogue qui peut être vendue légalement (sur Internet ou dans les boutiques), permettant ainsi aux vendeurs de gagner de l’argent sans enfreindre la loi. Pendant que la police comble son retard au sujet des nouvelles substances chimiques qui sont ainsi créées, et pendant qu’elle les rend illicites, les fabricants en inventent des versions différentes pour contourner la loi. Ainsi le cercle se répète.


Les livrets :la vérité sur la drogue

Les vidéos :la vérité sur la drogue

Apportez votre témoignage

Vous pouvez apporter votre témoignage sur votre expérience avec des drogues illicites ou légales.
En témoignant vous pouvez aider d'autres personnes à ne pas en prendre.

Apportez votre témoignage



J’ai pris des champignons magiques 15 fois environ et je m’aperçois que je ne trip pas normalement... Je le sais, mais quand on est un tox, on continue... Je m’ennuie car ​pas​​ assez d’hallucinations... Je reste sur terre, je me demande où sont les hallucinations, je tape du poing contre les murs car ça ne bouge pas suffisamment...

Et je me souviens quelques jours plus tard, alors que je jouais à un jeu vidéo sur PC, je me suis senti mal pendant quelques secondes... D’un coup comme ça sans raison apparente... Je me demande ce qui se passe... Sans comprendre...

Quelques jours après, je commençais à avoir des hallucinations la nuit... Les objets devennaient flous, s’assombrissaient et disparaissaient... J’avais des flashs, des visions, des sensations mentales TRÈS désagréables...

Douleurs aux nerfs optiques comme si on vous les tenaillait... Douleur à la nuque en permanence... Au cerveau aussi, comme si mon cerveau était compressé.

Je me dis que je deviens fou, que je vais en crever, je me tape la tête contre les murs, je n​'​ai plus d’énergie, j’ai tout le temps chaud moi qui aime le froid...

Je ne me regarde pas dans le miroir car je ne vois pas mon VRAI visage... Ma tête change d’apparence, je vois mon cerveau, mes globules blancs et rouges circuler dans les veines. De temps en temps les couleurs seront TRÈS intenses. Des fois je revis des trips violents... Du genre couleurs très intenses et sensations de tournoyer... Parfois sensation que mon corps est plus léger... Et aussi sensation mentale atroce... Là, je suis habitué maintenant, tout bouge en temps réel, j ai l’impression de ne pas être là...

J’en ai marre, je pense au suicide... Ma vie est foutue !

A.L.

Bonjour,

J'ai reçu votre brochure sur le cannabis et ayant une expérience de toxicomanie j'aimerai​s​ témoigner pour que les gens ne commencent pas la drogue et qu'ils ne se laissent pas avoir par l'illusion de bonheur qu'elle donne.

J'ai commencé à fumer du cannabis à 19 ans car je n'arrivais plus à faire face aux souffrances d'une dépression suite à des problèmes familiaux. L'impression que je ne pensais plus à rien et que je me sentais bien m'a convaincue d'en prendre encore et encore. J'ai fumé jusqu'à 50gr par jour tous les jours.

Effectivement mon dealer faisait tout pour être mon ami et que j'ai confiance en lui. J'ai fait plusieurs tentatives de suicide en lien avec la dépression sans penser que la marijuana accentuai​t​ celle-ci jusqu'au jour où ma vie ​a​ vraiment commencé à basculer.

Je suis allée en hôpital psychiatrique mais je ne leur ai pas dit que je fumais des joints par honte. Ils m'ont prescrit un traitement qui contenait du Xanax et en abusant de cet anxiolytique j'ai volé des magasins, des gens pour pouvoir m'acheter de la marijuana. Je me sentais plus forte que tout et téméraire. Je me suis prise deux ans de sursis pour vol.

J'ai continué à fumer en revendant mes affaires, en faisant du chantage à ma mère pour qu'elle me donne de l'argent et je me suis prostituée. Je paniquais si je n'en avais pas. Je suis tombée au plus bas durant ces années (jusqu'à 24 ans) jusqu'au point où je me fichais de mourir tellement je haïssais la vie.

Je suis allée à une soirée en boite et j'ai pris du LSD, de l'alcool, du cannabis et de la cocaïne. J'ai passé deux semaines enfermée chez moi car j'avais des délires, je n'osais plus sortir, j'étais persuadée que j'étais célèbre et que les gens me reconnaîtraient, quand j'entendais un hélicoptère je pensais que c'était des paparazzis, puis j'ai eu des hallucinations visuelles sur mon portable, j'étais sûre qu'on me piratais, je croyais que ceux qui faisaient ça ​venaien​​t la nuit sur le parking devant chez moi avec leurs voitures en faisant rouler le moteur pour me faire peur.

Un soir, j'étais sûre que la personne que je croyais être mon hacker allait venir me tuer. Je suis restée assise pétrifiée toute la nuit jusqu'à 6h du matin où tel un fantôme je suis arrivée au commissariat pour porter plainte contre cette personne.

La police a bien vu que j'étais terrorisée et livide. Ils ne m'ont pas cru et ils m'ont emmenée à l'hôpital. J'étais d'accord car je croyais avoir raison et pouvoir le prouver.

La drogue vous donne une autre personnalité, vous ne vous rendez pas compte que vous n'êtes plus vous-même et les pensées que vous avez vont avec cette autre personnalité. C'est désormais elle qui guide vos actes et choix et à ce moment-là il est déjà trop tard.

C'est vicieux donc ne touchez jamais à la drogue. Vous pourriez peut-être tuer quelqu'un même si là, maintenant, ça vous semble impossible.

Je souhaite rester anonyme. Merci de m'avoir lue j'espère que ce sera utile pour d'autres.

Une femme de 26 ans

J'ai des problèmes d'alcool. Je fume également. Ma vie professionnelle devient de plus en plus difficile à gérer. Mon copain boit aussi et c'est difficile pour moi de m'en sortir seule. Une amie m'a parlé de votre association. Si vous voulez bien m'envoyer une documentation.

Anonyme

Bonjour,

En ouvrant ma boîte aux lettres ce matin, j'ai trouvé l'un de vos livrets informatifs "La vérité sur le CANNABIS".

Mon fils est un utilisateur régulier de cette substance et je ne le reconnais plus depuis qu'il a commencé... Il ne veut plus rien faire, ses notes ont dramatiquement chuté (IL PASSE SON BAC CETTE ANNEE !!!) et il ne veut pas écouter nos conseils, à ma femme et moi, à ce sujet. Nous sommes face à un mur.

Je lui ai donné votre livret dans l'espoir qu'il redevienne enfin lui-même. Malgré qu'il nous ait assuré qu'il "ne lirait pas cette merde", je pense que cela a eu un impact sur lui et freinera un peu sa dépendance.

L'un de ses amis appelle souvent mon fils pour le rejoindre afin de "couler une douille". Ma femme et moi ne savons pas ce que cela veut dire, nous pensons que cela a un lien avec la drogue ! Pouvez vous nous éclairer à ce sujet afin que nous puissions le protéger de la drogue ?

Enfin, nous avons peur que, comme le témoignage de Christian (p.15), notre fils s'injecte de l'héroïne parce que le chichon ne lui suffira plus.

Pouvez-nous nous envoyer vos autres fascicules (le cannabis, l'alcool, l'ecstasy, la cocaïne, le crack, la cristal meth, la métamphétamine, les drogues par inhalation, l'héroïne, le LSD, l'abus de drogues sur ordonnance) afin que nous lui donnions ?

Nous vous remercions de l'aide que vous apportez à notre fils et à notre famille. Cordialement.

A​.C.​, un père inquiet​.​

Si vous voulez nous aider, laissez-nous votre email

Faites un don pour soutenir notre association

Nous contacter

Adresse

9 rue Parrot CS72809
75590 Paris Cedex 12