Vendredi 12 Juillet 2019

Témoignage poignant d'un polytoxicomane

Par Catherine Cros
Présidente de l'association

N'oublions pas que les antidépresseurs, les somnifères et de manière générale tous les médicaments psychotropes, qu'ils soient prescrit par un médecin ou non, restent avant tout des drogues
N'oublions pas que les antidépresseurs, les somnifères et de manière générale tous les médicaments psychotropes, qu'ils soient prescrit par un médecin ou non, restent avant tout des drogues

Un nouveau témoignage nous est parvenu d'une personne souffrant de polytoxicomanie. La polytoxicomanie est la dépendance à plusieurs drogues.

En effet, cette personne a consommé de la cocaïne, de la kétamine, des antidépresseurs, des amphétamines et des somnifères :

Je me drogue principalement à la cocaïne et à la kétamine. Ces consommations excessives ont eu un impact énorme sur moi. Je suis passé par la dépression, mon visage à changé, je suis pâle, les yeux creusés, mon corps est constamment fatigué et des tâches rouges apparaissent dessus.

Je suis suivi par un psychiatre et je suis sous antidépresseurs. J'ai gâché ma vie et j'ai gâché celle de ma mère car elle est en angoisse constante.

Je suis resté totalement bloqué pendant 1 mois après une prise d'amphétamines, il était impossible pour moi de dormir. J'ai donc dû prendre des somnifères. Aujourd'hui, à chaque prise de drogue, je prends ces mêmes somnifères pour m'aider à dormir. J'ai loupé des semaines de travail car impossible pour moi d'aller travailler.

Aujourd'hui, la seule solution pour que je sorte de ce cercle vicieux est de partir et de couper définitivement les ponts avec mon entourage. J'ai essayé une fois et ça n'a pas marché.

Il suffit d'une prise pour gâcher votre vie, alors ne touchez jamais à ça. Ça paraît cool et détente, mais ce n'est juste qu'une bombe à retardement avant votre dernier souffle. Si je pouvais changer le monde, la drogue n'existerait pas, ce mot n'existerait plus.

Je souhaite rester anonyme, mais je souhaitais écrire ces quelques mots et les partager avec vous. Soyez fort, soyez heureux et n'oubliez jamais que des personnes vous aiment et que la drogue non.

Anonyme

S'abonner à la newsletter